Romaro Gill

Seton Hall

Romaro Gill

Taille
2.18 m
Poids
116 Kg
Age
02/10/1994 (26 ans)
Nationalité
Jamaïque
Statut
COTONOU
Poste
5 - Pivot
Pays / Equipe actuelle
USA / Seton Hall University
Réseaux sociaux
STATISTIQUES: USA / Seton Hall University (2019/2020)
7.8
Points
0.1
Passes
5.6
Rebonds
10.4
Évaluation

Carriére

Saisons Pays / Équipes Championnats
2019/2020 USA / Seton Hall University NCAA 1
2018/2019 USA / Seton Hall University NCAA 1
2017/2018 USA / Seton Hall University NCAA 1 / N'a pas joué
2016/2017 USA / Vincennes University JUCO
2015/2016 USA / Vincennes University JUCO

Moyenne

Saisons MATCHS MIN PTS %2PTS %3PTS %LF RD RO RT Pds INT C BP EVAL
2019/2020 - NCAA 1
USA / Seton Hall University
30 24.5 7.8 62.8 0.0 67.5 3.9 1.8 5.6 0.1 0.3 3.2 1.1 10.4
2018/2019 - NCAA 1
USA / Seton Hall University
26 11.1 2.3 58.3 0.0 35.7 1.9 0.8 2.8 0.0 0.3 1.3 0.7 2.8

Total

Saisons MATCHS MIN PTS %2PTS %3PTS %LF RD RO RT Pds INT C BP EVAL
2019/2020 - NCAA 1
USA / Seton Hall University
30 735 234 91/145 0/0 52/77 117 54 168 3 9 96 33 312
2018/2019 - NCAA 1
USA / Seton Hall University
26 289 60 28/48 0/0 5/14 49 21 73 - 8 34 18 73

Résumé

NCAA1 2019/2020. Romaro Gill né le 2 octobre 1994, 2.18m 116kgs, poste 5 Cotonou Jamaïcain, à la recherche de son premier contrat pro.

Ce pivot de 25 ans serait US, nous ne vous le présenterions peut-être pas. Car sur ses "stats pures", ça ne saute pas aux yeux.
Mais il fait 2.18m, est cotonou, réalise plus de 3 contres en 25 minutes, et il vient d'être élu meilleure progression et meilleure défenseur de la Big East Conference, dans un programme relevé, chez les Seton Hall Pirates.

Très investi sur le plan associatif, il était membre du "S.A.A.C.", une sorte de comité consultatif d'étudiants athlètes, où il a représenté la Big East Conférence, chargé de développer la pratique et le développement du sport auprès du grand public.
Membre de multiples services bénévoles de sa fac, il a notamment collecté des légumes pour les reverser à la banque alimentaire du New-Jersey. Il a aussi visité de multiples hopitaux et récolté des fonds et matériels pour eux.
Très proche de ses 4 frères et soeurs, il a bien conscience de la chance qu'il a d'être le seul de sa fratrie a avoir pu faire des études.
Excellent étudiant très studieux, reconnu par ses professeurs, il a obtenu un diplôme en sciences sociales et comportementales. Le numéro 35 des Pirates est aussi fan absolu de la chaîne National Geographic.

Dans le passé en Jamaïque, il jouait au football, au cricket et au volleyball (d'où sa prédisposition énorme à l'art du contre).
Alors qu'il n'avait qu'un an de basket dans les jambes en Jamaïque, il a été repéré là bas lors du camp annuel "Jamaica Basketball Development", d'où sont sortis Samardo Samuels et Jerome Jordan.
Arrivé aux USA, après 2 années de Juco, de grosses facs comme Georgetown, Washington ou Washington State se sont intéressées à lui, mais ce sont les Pirates de Seton Hill qui se sont montrés les plus persuasifs et qui ont emporté le morceau, même si Patrick Ewing à Georgetown, voulait vraiment faire travailler ce grand prospect, désormais prêt à se lancer dans le grand bain du monde pro.

Arrivé de Jamaique aux USA alors qu'il n'avait que 20 ans et très peu de basket derrière lui, il a d'abord fait 2 années de JUCO (sans réel impact dans le jeu), puis 1 an de DNP. Seton Hall, alors à la recherche d'un grand 5 l'a signé.
Sa première année NCAA1 a alors été anecdotique : 3 d'éval en 11 minutes.
Mais cette année, pour sa dernière année universitaire, il s'est nettement amélioré et a produit : 8 pts 63%, 68% LF, 5.6 rbds, 3.2 ctr (!!!), 1 Bp, 10 d'éval en 24 minutes sur 30 matchs.
Il a même montré quelques belles fulgurances, comme le 3 janvier dernier face à Georgetown : 17 pts, 8 rbds, 4 ctrs, 17 d'éval en 25 minutes, ou le 22 janvier, face à Providence, 17 pts, 6 rbds, 8 ctrs pour 25 d'éval en 33'.
En seulement un an, il est devenu la principale cheville ouvrière défensive de son équipe, et son jeu offensif a fait un grand bond en avant. Que de chemin parcouru ! Le fruit de centaines d'heures de travail.

Bien pris en main, Il lui a tout de même fallut du temps pour apprendre à gagner en maniabilité,
Mais il est devenu aujourd'hui très efficace pour capter les passes en PnR et finir au dunk.
S'il est bien servi et qu'il a le champ libre, c'est dunk assuré.
Spécialiste du tomahawk et des thunders dunks, il adore se faire oublier ligne de fond pour monter aux alley-hoops.
C'est la raison pour laquelle il a absolument besoin d'un très bon meneur a ses côtés + d'un excellent attaquant qui focalise les défenses.
Pas du tout passeur, c'est pour le moment, uniquement un finisseur.

Un vrai athlète qui court aussi bien qu'un Rudy Gobert.
Très endurant il ne demande jamais à sortir, jouant à l'énergie, sur des flashs et des fulgurances.

Ce n'est pas un adepte du jeu dos au cercle, où sa taille, son manque de coffre et son manque de maniabilité l'handicapent. De par son manque de puissance sur les jambes, il peut aussi souffrir pour enfoncer des pivots plus petits et plus lourds que lui.
Il doit continuer à travailler son bras roulé qui n'est pas pas encore une arme absolue.
Ne lui demandez pas non plus de tenter sa chance à mi-distance, il laisse ça aux autres.
Mais attention ! Il n'est pas handicapé aux LF, affichant ce très respectable 68%. Le geste est là.

Sur le plan défensif, c'est avant tout un très gros contreur. Avec ce jeu à risque, il doit forcément faire attention à la gestion de ses fautes.
Mais ses 2.32m d'envergure ont indéniablement un effet dissuasif pour les adversaires qui s'approchent de sa raquette.
Il a du mal en défense latérale, où il peut être pris de vitesse par n'importe quel joueur.
Ce grand baobab mobile n'hésite pas à monter pour poser de bons écrans.

Ainsi, après la progression "fulgurante" qu'il a connu en un an, pour un joueur qui n'a que 6 ans de basket derrière lui, il est légitime de se demander où s'arrêtera sa progression.
Malgré un manque d'expérience du monde pro et peu d'expérience basket, tout court, il a aujourd'hui besoin d'un coach assez compréhensif, patient et formateur pour continuer à le faire progresser.
Pour lui faire gagner en régularité notamment (s'est troué 13 fois sur 30 rencontres cette année).

Mais ce joueur volontaire qui a surpris tout son monde en seulement un an est l'exemple type du late boomer.
Il a énormément travaillé pour en arriver là, toujours reconnaissant de la confiance qu'on a placé en lui, il ne se repose sur aucun acquis.
Un gars toujours de bonne humeur, et en demande de travail, coaching et progression.
Un joueur, qui, s'il est bien travaillé, pourrait à l'avenir, totalement dominer le jeu intérieur, défensif et offensif.

Il constituerait donc une belle affaire pour une Jeep Elite à la recherche du parfait pivot remplaçant "paratonnerre", servant de chaire à canon, mangeant les fautes, usant, fatiguant, décontenançant l'adversaire, de son envergure et de sa taille qui fera toujours 2.18m à la fin du match.
Quel meilleur profil pour faire souffler un pivot titulaire ?
En tant que rookie, il doit être abordable financièrement, avant de sans doute devenir trop cher pour la France.
Il s'agit juste de prendre le risque de faire signer un "jeune", qui à terme n'est pas destiné à être remplaçant.

Stable émotionnellement, malgré son peu d'expérience, il impressionne déjà par son timing et sa vision.
Où s'arrêtera t'il ?
Le "sportif" ne faisant pas tout, nous sommes aussi heureux de vous avoir présenté, "une belle personne".
Qualité principale pour tout sport collectif.
(Présenté le 18 avril 2020).

Glossaire

MATCHS: Matchs joués
MIN: Minutes de jeu
PTS: Points marqués
%2PTS Pourcentage à 2 points
%3PTS: Pourcentage à 3 points
%LF: Pourcentage aux lancers francs
RD: Rebonds défensifs
RO: Rebonds offensifs
RT: Rebonds totals
Pds: Passes décisives
INT: Interceptions
C: Contres
BP: Balles perdues
EVAL: Évaluation