Johnathan Motley

Los Angeles Clippers

Johnathan Motley

Taille
2.06 m
Poids
104 Kg
Age
04/05/1995 (25 ans)
Nationalité
USA
Statut
Extra-communautaire
Poste
4 - Intérieur
Pays / Equipe actuelle
USA / Agua Caliente Clippers of Ontario
Réseaux sociaux
STATISTIQUES: USA / Agua Caliente Clippers of Ontario (2019/2020)
23.9
Points
2.8
Passes
7.9
Rebonds
19.0
Évaluation

Contact Agence / Agent

Nom Catalyst Sport / Happy Walters
Email info@catalystsports.com
Téléphone Non communiqué
Site web www.catalystsports.com

Carriére

Saisons Pays / Équipes Championnats
2019/2020 USA / Agua Caliente Clippers of Ontario G-League
2019/2020 USA / Los Angeles Clippers NBA
2018/2019 USA / Agua Caliente Clippers of Ontario G-League
2018/2019 USA / Los Angeles Clippers NBA
2017/2018 USA / Texas Legends G-League
2017/2018 USA / Dallas Mavericks NBA
2016/2017 USA / Baylor University NCAA 1
2015/2016 USA / Baylor University NCAA 1
2014/2015 USA / Baylor University NCAA 1
2013/2014 USA / Baylor University NCAA 1 / Redshirted

Moyenne

Saisons MATCHS MIN PTS %2PTS %3PTS %LF RD RO RT Pds INT C BP EVAL
2019/2020 - G-League
USA / Agua Caliente Clippers of Ontario
26 33.0 23.9 54.1 36.2 75.3 4.8 3.1 7.9 2.8 0.7 1.0 3.9 19.0
2019/2020 - NBA
USA / Los Angeles Clippers
12 3.3 2.3 71.4 100.0 71.4 0.6 0.3 0.9 0.5 0.1 0.0 0.4 2.5
2018/2019 - G-League
USA / Agua Caliente Clippers of Ontario
26 34.3 24.8 61.1 30.4 70.4 7.5 2.3 9.8 3.0 0.7 0.8 3.7 22.3
2018/2019 - NBA
USA / Los Angeles Clippers
22 7.0 4.6 55.7 0.0 60.0 1.5 0.8 2.3 0.5 0.2 0.1 0.7 3.6
2017/2018 - G-League
USA / Texas Legends
34 32.0 22.2 59.5 28.0 69.8 6.6 3.2 9.8 2.0 0.9 1.1 2.3 21.6
2017/2018 - NBA
USA / Dallas Mavericks
11 16.0 8.7 56.5 16.7 53.6 3.2 1.3 4.5 0.6 0.3 0.2 0.8 7.5
2016/2017 - NCAA 1
USA / Baylor University
34 30.5 17.3 54.1 28.1 69.9 6.1 3.7 9.8 2.3 0.4 1.1 2.9 17.2
2015/2016 - NCAA 1
USA / Baylor University
34 21.0 11.1 61.9 0.0 60.7 2.8 2.3 5.1 0.9 0.5 1.1 1.5 10.1
2014/2015 - NCAA 1
USA / Baylor University
34 21.5 7.7 43.5 20.0 62.5 2.0 2.2 4.2 0.7 0.4 1.4 1.6 4.8

Total

Saisons MATCHS MIN PTS %2PTS %3PTS %LF RD RO RT Pds INT C BP EVAL
2019/2020 - G-League
USA / Agua Caliente Clippers of Ontario
26 858 621 217/401 21/58 73/97 125 81 205 73 18 26 101 494
2019/2020 - NBA
USA / Los Angeles Clippers
12 40 28 10/14 1/1 5/7 7 4 11 6 1 - 5 30
2018/2019 - G-League
USA / Agua Caliente Clippers of Ontario
26 892 645 218/357 24/79 138/198 195 60 255 78 18 21 96 580
2018/2019 - NBA
USA / Los Angeles Clippers
22 154 101 39/70 0/3 24/40 33 18 51 11 4 2 15 79
2017/2018 - G-League
USA / Texas Legends
34 1088 755 289/486 14/50 134/192 224 109 333 68 31 37 78 734
2017/2018 - NBA
USA / Dallas Mavericks
11 176 96 39/69 1/6 15/28 35 14 50 7 3 2 9 83
2016/2017 - NCAA 1
USA / Baylor University
34 1037 588 217/401 9/32 128/183 207 126 333 78 14 37 99 585
2015/2016 - NCAA 1
USA / Baylor University
34 714 377 153/247 0/2 71/117 95 78 173 31 17 37 51 343
2014/2015 - NCAA 1
USA / Baylor University
34 731 262 97/223 3/15 60/96 68 75 143 24 14 48 54 163

Résumé

Johnathan Motley, né le 4 mai 1995 à Houston (Texas), 2.06m 104kgs, poste 4 USA

Sur ses 3 premières années pros, valdingué entre des passages NBA à faibles temps de jeu, et de gros temps de jeu en G-League, il a prouvé qu'il savait s'adapter et qu'il avait le niveau partout où il passait.

Chaque fois qu'il a eu une petite chance de pouvoir se montrer en NBA, il a su la saisir.
(en tout sur 3 ans : 11 matchs aux Dallas Mavericks et 34 matchs aux Los Angeles Clippers)
7.5 d'éval sur 15 minutes en 2018
3.6 d'éval sur 7 minutes en 2019
2.5 d'éval sur 3.3 minutes en 2020
Son temps de jeu est allé en décroissant d'années en années.

Mais que voulez-vous prouver en 3.3 minutes... ?!? Quel est l'intérêt ?
Chaque fois il a été reversé en G-League pour y établir de grosses stats :
22 pts 10 rbs, 2 as, 22 d'éval sur 32' en 2018
25 pts 10 rbs, 3 as, 22 d'éval sur 34' en 2019
24 pts 8 rds, 3 as, 19 d'éval sur 33' en 2020
Membre du deuxième de la G-League en 2018 / 2019 / 2020, il n'a plus rien à y prouver.
A chaque fois des stats encore supérieures à celle de son année senior universitaire en 2017 : 17pts 10 rbds, 2 as, 17 d'éval sur 30 minutes.

Sortant d'un cursus NCAA1 très abouti, barré pour le premier tour de draft, il avait toutes ses chances pour le second tour.
Membre du meilleur 5 de la Big 12 Conference.
Des stats qui lui permirent d'attirer l'attention des Dallas Mavericks, qui le signèrent après les Summer Leagues d'Orlando et de Las Vegas.

Mais quel est l'intérêt pour lui désormais de vouloir continuer à jouer en G-League, division où végètent tant de talents perdus ?
Ce bon joueur et son agent en ont peut-être marres de s'obstiner à attendre LE contrat NBA tant attendu mais qui ne devrait jamais venir.
Peut-être réalisent t'ils enfin qu'il est temps d'aller jouer au basket au delà des océans ?
Surtout pour cette année 2020/2021 qui s'annonce plus qu'incertaine pour ce type de joueur que la NBA considère, de "seconde zone".
Si la NBA devrait reprendre en janvier, qu'en sera t'il de la Gatorade League ? Ces oubliés de la NBA, en pleine fleur de l'âge ne vont t'ils pas être tentés d'aller rapidement chercher le cachet ailleurs, plutôt que d'attendre encore plusieurs mois sans salaire ?
A 77.000$ de moyenne par an depuis qu'il est pro (7400€ par mois sur 9 mois), Johnathan Motley n'aurait aucun mal à trouver l'équivalent en Jeep Elite, voir bien plus.
Alors va t'il franchir le pas ?

Car voici un profil hyper adapté à notre athlétique Jeep Elite.
Bon toucher et gros finisseur près du cercle avec une variété de tirs importants, sa "spéciale" reste néanmoins le hook shoot.
Il dispose d'un grand arsenal de mouvements au poste et est devenu un tireur intéressant à mi-distance, avec une libération de shoot élevée, difficile à contrer. S'il est bien défendu, il sait se rééquilibrer en l'air pour placer son shoot.

Excellent scoreur en mouvement, il sait user du step back et du fade away, créant la distance grâce à son envergure qui le rend quasi incontrable. Bon passeur, bon rebondeur avec sa grande envergure, défenseur et contreur correct, c'est un énorme athlète qui n'a pas encore atteint son plein potentiel.
Même s'il parait peu académique, il a fait progresser son shoot à 3 pts de façon constante ses 4 dernières années, au point d'être devenu aujourd'hui un vrai 4 moderne capable de shooter avec efficacité à longue distance, comme d'aller batailler dessous, où son immense envergure de 2.25m (!!!), sa verticalité et son explosivité font des ravages.
Enorme dunkeur, sauteur rapide qui décolle bien, il n'hésite jamais à craquer un gros dunk dès qu'il en a la possibilité et il adore aller provoquer des joueurs plus grands mais pas aussi physiques ou athlétiques que lui.

Bonne technique, bon feinteur, devenu régulier, il est capable d'attaquer face ou dos au cercle et son jeu offensif polyvalent lui permet d'être efficace sur demi-terrain.
Avec sa vivacité et un premier pas plutôt rapide pour un 4, il s'épanouit pleinement en jeu de transition.
Un grand mobile, qui dribble bien, qui n'hésite pas à se lancer en coact to coast pour conclure les contre attaques, il ne craint pas les contacts et en use.
A le voir évoluer, on pourrait parfois le confondre avec un "petit", tant son agilité, son équilibre et sa fluidité, font penser à un joueur extérieur.

Athlète d'élite, il dispose de tous les outils physiques que les équipes NBA convoitent pour un joueur de ce poste: vitesse au sol, rapidité, agilité, fluidité, de bonnes mains pour le dribble et le tir, et une envergure gigantesque qui lui permet parfois de switcher en 5 sur small ball.

Aujourd'hui, même en NBA, la mode est au small ball, et avec un shoot longue distance plus fiable et constant, nul doute doute que Johnathan Motley aurait plus de chance d'y décrocher un contrat.
Voilà pourquoi il doit continuer à travailler son shoot à toutes distances : 2 pts / FT / 3 pts. Dans chacune des ses 3 catégories, à force de travail, il devrait être capable d'augmenter son pourcentage de 5% minimum.

Il doit aussi continuer à travailler la gestion de ses ballons / 4 balles perdues en moyenne cette année. Cela s'explique notamment par le fait que ses coéquipiers le cherchaient beaucoup, et qu'il n'étaient pas toujours servi dans des conditions optimales.
Rapide dans ses déplacements latéraux comme en profondeur, il doit encore donner plus en défense, sur l'homme, au contre ou à l'interception, car son physique le lui permet.
Cette intensité défensive devrait nécessiter plus de travail, mais Motley a été en mesure de s'améliorer considérablement ces derniers temps, un domaine dans lequel il a eu du mal au début de sa carrière.
En défense dessous, avec son envergure phénoménale pour un joueur de 2.06m, il pourrait s'avérer être un excellent contreur, mais pour le moment, son timing moyen l'en empêche. Malgré sa grande longueur de bras, il n'est étonnamment pas un contreur de haut niveau. A Travailler, une meilleure anticipation et reconnaissance du jeu, car il n'utilise pas toujours son corps solide et ses longs segments comme il aurait la capacité de le faire. Il doit progresser en défense et obtenir des résultats encore meilleurs aux deux rebonds.
Attention aussi à la gestion de ses fautes, emporté qu'il peut être par sa fougue.
Une fougue qui l'amène parfois à en faire un peu trop en attaque, nécessitant d'être recadré par son coach.

Malgré une une opération au ménisque en 2017, il n'a pas été freiné depuis. C'est désormais un joueur très endurant, ayant pris 14 kilos de masse musculaire depuis 2017, disposant d'un physique impressionnant, mis au service d'un joueur offensif agile et polyvalent.
Bref, pour une Jeep Elite, il y a beaucoup de choses à aimer chez ce travailleur acharné qui joue des deux côtés du terrain, ce vrai 4 capable de switcher en 5 par séquences, rebondeur de haut niveau qui est loin d'avoir atteint son plein potentiel.
Ainsi, il est difficile de ne pas être intrigué par ce profil physique, par cette agilité, ses éclairs de compétences et sa polyvalence.

Nul doute que, s'il fait les bons choix de carrière, le meilleur est encore à venir pour Johnathan Motley. Et même si rookie en Europe, ce serait dommage qu'il passe par un championnat de transition avant d'arriver en France, car il peut vraiment être un bon coup de recrutement.
Il a tous les atouts physiques pour exceller en NBA, pourquoi ne le ferait il pas en Jeep Elite ?
Aujourd'hui barré en NBA par un manque de 3 pts "hyper fiable", il ferait le bonheur de nombreuses équipes à travers le monde et il a prouvé ces derniers temps que sa transition pour devenir un vrai stretch-four était en très bonne voie. (Présenté le 28 septembre 2020).

Glossaire

MATCHS: Matchs joués
MIN: Minutes de jeu
PTS: Points marqués
%2PTS Pourcentage à 2 points
%3PTS: Pourcentage à 3 points
%LF: Pourcentage aux lancers francs
RD: Rebonds défensifs
RO: Rebonds offensifs
RT: Rebonds totals
Pds: Passes décisives
INT: Interceptions
C: Contres
BP: Balles perdues
EVAL: Évaluation